mardi 21 mai 2019

Puces d'Arts

Le 16 juin de 10h à 19h au Carla-Bayle se dérouleront les Puces d'Arts.

Matériel, fournitures, livres,
d'Art, d'artisanat et de loisirs créatifs.

Renseignements et inscriptions : 05 67 44 18 01 et pucesdarts.carlabayle[ at ]gmail.com
Fiche d'inscription : à retourner par mail ou par voie postale.

Les Puces d’Arts au Carla-Bayle est un nouvel événement autour de l’art et de l’artisanat.
Cet événement est ouvert à toute personne désirant vendre ou échanger du matériel, des fournitures, des livres d’art, d’artisanat et de loisirs créatifs.
Contrairement à un vide-atelier, les œuvres ou créations ainsi que les professionnels de la vente n’y ont pas leur place.

Appel à projets



http://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Appels-a-projets/Projet-Autour-de-Pierre-Bayle-.-Appel-a-participation
  
Projet "Autour de Pierre Bayle" - Appel à participation
Date limite : 31.05.2019
 

Pour le 30e anniversaire de la Maison Pierre Bayle, la mairie du Carla-Bayle (Ariège) organise, en novembre 2019, un colloque scientifique sur le thème de "l’Art et le protestantisme".

À cette occasion sera organisée une manifestation artistique sur le thème "Autour de Pierre Bayle", avec la participation d’artistes plasticiens originaires, d’une part, de Rotterdam et, d’autre part, de la région Occitanie.
Il est proposé à des artistes provenant de champs artistiques différents de se rencontrer et de créer ensemble des projets s’inspirant, ou devant entrer en résonance avec la pensée de Pierre Bayle.
Les thèmes suivants pourront être abordés par les artistes de Rotterdam et d’Occitanie :
  • Réfugiés / exil
  • Être un étranger / "être différent"
  • Séparation de la religion avec la science et la politique
  • Tolérance / intolérance
  • Raison et critique comme synonymes
À l’issue du projet, les travaux et interventions feront l’objet d’une restitution dans un espace du village du Carla-Bayle.
Un ensemble de six artistes sera retenu pour participer à cette manifestation : trois artistes de Rotterdam qui seront proposés par le CBK et trois artistes de la région Occitanie dont le recrutement est l’objet du présent appel.

Télécharger l'appel à candidatures : Appel à projets "Autour de Pierre Bayle" pdf - 70 Ko

Date limite de réception des candidatures, 31 mai 2019 à minuit

Contacts :

vendredi 10 mai 2019

La Dépêche du 10.05.219

Cinq des six artistes qui exposent au centre culturel du Carla-Bayle./ Photo DDM.
Cinq des six artistes qui exposent au centre culturel du Carla-Bayle./ Photo DDM.

Estampes et peintures habillent les Coucarils

Publié le
L'espace culturel du Carla-Bayle, les Coucarils, accueille pendant le mois de mai une exposition collective de six artistes présentant des peintures et des estampes. Ainsi, à l'initiative de l'un d'entre eux, Paul Le Rabo, peintre, de Montauban, Isabelle Barruol, Valentina Chambrin, Claudette Ferrié, Brigitte Giorgiadis et Bernadette Lemouzy l'entourent avec leurs estampes. Des artistes professionnels aux techniques différentes, chacun avec son identité visuelle propre, mais un ensemble plutôt harmonisé.
Paul Le Rabo confronte l'ombre et la lumière avec ses racines asiatiques : «Mon travail relève d'une réflexion sur l'aspect lyrique, informel et matiériste de la peinture, en liaison avec les permanences et les ruptures qui s'opèrent dans la culture».
Isabelle Barruol, plasticienne, diplômée de l'école d'architecture de Montpellier, expérimente diverses pratiques, notamment les monotypes et, à la manière des photogrammes, des traces empreintes de lumière qui peuvent se refléter dans un autre cadre.
Claudette Ferrié a développé, après ses études aux Beaux-Arts de Toulouse, sa création artistique dans le domaine de la gravure. «Je travaille sur cuivre et zinc et utilise les techniques de l'eau-forte au trait et l'aquatinte sur des thématiques autour du paysage et l'enfance.»
Bernadette Lemouzy, plasticienne aussi, entre abstrait et figuratif, immatériel et concret, tranquillité et inquiétude, prélève des bouts de nature, essentiellement des végétaux, dont elle exploite en série les traces, les lignes, les rythmes et la matière.
Valentina Chambrin travaille, quant à elle, sur le thème des corps vus d'en haut, qu'elle appréhende comme une entité en soi et envisagée comme une planète comportant ses propres ressources et failles. Et des images qui contiennent du désir.
Enfin, Brigitte Giorgiadis se penche sur les monotypes autour du thème de l'eau et de son environnement et produit des gravures autour des arbres et des cabanes.
L'ensemble, dans ce lieu aux murs séculaires, donne au visiteur les moyens de s'échapper un peu. Ces œuvres sont à découvrir jusqu'au 31 mai, tous les jours, sauf le jeudi, de 14 heures à 18 heures. Ouverture exceptionnelle le jeudi de l'Ascension.

mercredi 24 avril 2019

"Peintures et estampes" à l'espace des Coucarils - Vernissage le 4 mai

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/57414146_1997875793841400_7068399335985119232_n.jpg?_nc_cat=107&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=1a3d5ebf48f159848cebe00bbba3ccf6&oe=5D427107 
 Après Soul Papers, l'espace des Coucarils accueil l'exposition "Peintures et estampes" du 30 avril au 31 mai. Vernissage le samedi 4 mai à 18h à l'espace des Coucarils au Carla-Bayle.

Dernier weekend pour Soul Papers

https://www.ladepeche.fr/2019/04/15/toute-lame-du-dessin-aux-cimaises-des-coucarils,8131448.php

Toute l'âme du dessin aux cimaises des Coucarils

Une centaine de dessins est exposée au centre culturel des Coucarils./ Photo DDM.
Une centaine de dessins est exposée au centre culturel des Coucarils./ Photo DDM.

Dans le couloir d'entrée de l'espace culturel des Coucarils au Carla-Bayle, une série d'autoportraits en dessin représentant les 19 artistes participants à l'exposition Soul Papers accueille le public. Le ton est donné. La visite se poursuit dans les pièces de la vieille bâtisse dont les poutres, les colombages et murs de terre dans lesquels les épis de maïs se devinent, une centaine d'œuvres, dessins en noir, certains en couleurs se côtoient. Soul Papers, Papier d'âme en français, c'est la rencontre autour du dessin contemporain, 2e édition, initié par l'atelier l'Imagerie des rêveurs et Phanette Franzini. Cette dernière lors du vernissage ayant attiré la foule des grands jours rappelait que le dessin était la base tout art. «Le dessin est le début de toute œuvre quelqu'en soit la destination finale. Il est à la portée de tous, un crayon, du fusain, une feuille de papier, un carton suffisent à l'expression d'une idée, d'une pensée ou la représentation de quelque chose.» Et le dessin a de nouveau la cote. «Toujours présent dans les écoles d'arts, il connaît un renouveau avec la jeune génération qui expérimente de nouvelles technologies comme le dessin numérique. Il est aussi dû à la crise du marché de l'art, où les collectionneurs plus méfiants vis-à-vis de l'art contemporains trouvent dans le dessin une valeur sûre, le dessin reste aussi plus accessible pour les bourses plus modérées.» Cette année, un catalogue regroupant les 19 artistes de cette deuxième édition a été édité.
Exposition jusqu'au 28 avril ouverte du mercredi au dimanche de 14 heures à 18 heures.

Retour sur l'Art en Vrac 2019


"L’Art en Vrac s’est imposé pendant ce week-end dans tout le cœur de la cité où se sont côtoyés le charme de la cité du sel, les hauts talents et la modernité des artistes. Les nombreuses animations ont déplacé un monde considérable de curieux, d’amateurs et d’acheteurs."

EN IMAGES : une galerie à ciel ouvert à Salies avec l'Art en Vrac
Kovel de Carla Bayle : « quand les naufragés de l’industrie retrouvent leur titre de noblesse en composition picturale. »
Serge Lavielle

La Dépêche du 22.04.2019

https://www.ladepeche.fr/2019/04/22/une-exposition-qui-electrise,8148525.php

Une exposition qui électrise

Thomas Bigot, Bernard Roy et Lydia Blandinières./ Photo DDM.

Attention où vous mettez les pieds ! Car, pour l'exposition de Thomas Bigot «Transmission», tout un dispositif électronique s'étale sur le sol de la Galerie du philosophe, produisant des sons qui courent le long des fils de cuivre. Pour le vernissage, Bernard Roy, président de l'association Rue des Arts, en présence de Lydia Blandinières, conseillère départementale, a inauguré ainsi la première exposition consacrée au thème du son dans l'art contemporain.
«C'est avec un grand plaisir que nous accueillons Thomas Bigot avec son installation où il déploie des dispositifs composés d'éléments électroniques qui mettent en scène une sorte d'architecture métaphorique du cerveau humain. Cela rappelle un réseau neuronal et ses transmissions synaptiques», a indiqué Bernard Roy.
En effet la structure laisse une large part au hasard dans une sorte d'excitation organisée par plusieurs systèmes électroniques aléatoires qui déclenchent, éteignent, transforment et spatialisent des formes de larsen.
À découvrir jusqu'au 16 juin, tous les jours, de 14 heures à18 heures.

vendredi 12 avril 2019

La Dépêche du 12.04.2019


Thomas Bigot lors de l'installation de son exposition «Transmission»./ Photo DDM.
Thomas Bigot lors de l'installation de son exposition «Transmission»./ Photo DDM.

Quand Thomas Bigot fait chanter l'électricité

Publié le , mis à jour
Actuellement, à la galerie du Philosophe, au Carla-Bayle, se tient une exposition hors du commun, une installation qui se doit d'être vue comme écoutée. L'artiste Thomas Bigot, Toulousain d'adoption d'une trentaine d'années, n'est pas un inconnu ici. Il a, en effet, exposé ses toiles au Carla-Bayle il y a environ dix ans.
Mais cette année, il revient sur un registre complètement différent avec dans la tête l'idée de réaliser une peinture en trois dimensions, faite de fils de cuivre qui s'entortillent, s'enroulent et s'élèvent au plafond. ça, c'est pour la vue.

Il bafoue les lois de l'électronique

Pour l'ouïe, son installation, appelée «Transmission», a pour but de faire vibrer des plaques de cuivre comme les tympans des visiteurs. Ce qui fait de son œuvre, évidemment unique et montée spécialement pour l'exposition de la Rue des Arts, une installation sonore d'un système électrique interconnecté avec réaction en chaîne plutôt aléatoire. «Parce que c'est expérimental et un peu hasardeux, par ce montage je bafoue les lois de l'électronique», explique l'artiste.
Thomas Bigot n'en est pas à sa première installation de ce genre. D'ailleurs, il ne les compte plus. Ses installations sonores, il les crée à partir d'instruments électroniques (circuits électroniques, plaques de cuivre, récepteurs, tubes, nano-ordinateurs, haut-parleurs…). Il en fait sa matière première.
Puis, comme un peintre, il compose l'espace sonore, il écrit le son. Il dispose une étendue, il propose une expérience, celle de l'écoute. Le spectateur tente de suivre, de tendre l'oreille, mais il regarde aussi, il regarde d'où vient le son. Et c'est en ce sens que se fait l'interaction du visuel et du sonore.
Cette exposition proposée par l'association Rue des Arts bénéficie du soutien financier de la région Occitanie. Elle est à découvrir, avec les yeux et les oreilles donc, du 13 avril au 16 juin, tous les jours, de 14 heures à 18 heures. Une rencontre avec l'artiste est prévue ce samedi, à 17 h 30. Elle sera suivie, à 18 h 30, par l'inauguration.
La galerie du Philosophe est installée place de l'Europe, au Carla-Bayle.

mardi 9 avril 2019

Soul Paper - Rencontre autour du dessin actuel


« Le dessin, que d’un autre nom nous appelons trait, est ce en quoi consiste et ce qui constitue la source et le corps de la peinture, de l’architecture et de tous les autres genres d’art, et la racine de toutes les sciences » Michel Ange (1538)
  
Pour cette seconde édition, près de 20 artistes sont représentés jusqu'au 28 avril à l'espace des Coucarils au cœur du village.

Du 6 au 28 avril 2019 – Espace Les Coucarils - 09130 Carla-Bayle
 
http://www.limageriedesreveurs.com

Art en Vrac - 20, 21 et 22 Avril !

Les artistes du Carla-Bayle s'exportent en ce weekend de Pâques à Salies de Béarn, dans le hall de la Mairie, vous pourrez y rencontrer, entre autre Clermonde, Kristel, Jaï, Philippe de Watteville, et Christoph Kovel.

lundi 8 avril 2019

L'association recrute !

https://www.profilculture.com/annonce/mediateur-trice-culturel-221583.html

Nous recherchons un ou une volontaire en Service Civique pour un durée de 12 mois.
La mission axée autour du développement de la médiation culturelle s'étale du 3 juin 2019 au 2 juin 2020.

Nous vous rappelons que cette offre concerne les jeunes de 16 à 25 ans, jusqu'à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Pour plus d'informations sur le Service Civique : www.service-civique.gouv.fr/

Date limite de candidature : 3 mai 2019

L'offre :

L'offre sur ProfilCulture :
https://www.profilculture.com/annonce/mediateur-trice-culturel-221583.html

Liens presse concernant les volontaires qui ont œuvré chez nous :
https://www.ladepeche.fr/2019/03/16/a-lecole-des-100-cm2,8071931.php

https://www.ladepeche.fr/article/2018/08/08/2848111-l-art-explique-par-cecile-camille-claire-et-nicolas.html 

https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/16/2743635-des-nichoirs-en-carton-pour-des-oiseaux-en-laine.html 

https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/16/2705439-cent-centimetres-carres-pour-s-epanouir.html

https://www.ladepeche.fr/article/2016/09/05/2412159-lucas-fouchard-portraitiste-litteraire-de-bayle.html

https://www.ladepeche.fr/article/2017/01/16/2497187-les-cent-centimetres-carres-dans-les-ecoles.html

jeudi 4 avril 2019

Vernissage " Transmission " de Thomas Bigot, 13 avril Galerie du Philosophe

Ses installations sonores, Thomas Bigot les crée à partir d'instruments électroniques (circuits électroniques, plaques de cuivres, récepteurs, tubes, nano ordinateurs, haut-parleurs…). Il en fait sa matière première, puis comme un peintre (qu'il est aussi, soit dit en passant), il compose l’espace sonore, il écrit le son. Il dispose une étendue, il propose une expérience celle de l'écoute. Le spectateur tente de suivre, de tendre l'oreille, mais il regarde aussi, il regarde d'où vient le son. Et c'est en ce sens que se fait l'interaction du visuel et du sonore.
Ce que nous propose Thomas Bigot est une création, un réseau improbable, un environnement rhizomique sculptural où tout dispositif se veut fonctionnel devenant architecture du système global. En somme la structure devrait s’auto-porter, une méthode d'interconnexion dont les probabilités d'accident sont nombreuses.
Sa prochaine création aura lieu à la Galerie du Philosophe, où ses dispositifs électroniques investiront notre espace, lui donnant pour quelques temps une sonorité à venir écouter et voir.

Avec le soutien financier de la région Occitanie.

GALERIE DU PHILOSOPHE
OUVERT TOUS LES JOURS DE 14 H À 18H
TRANSMISSION THOMAS BIGOT
EXPOSITION DU 13 AVRIL AU 16 JUIN 2019
RENCONTRE 17H30 ET VERNISSAGE 18H30 LE 13 AVRIL

Point agenda culturel :

En ce début de mois d'avril, voici votre programme pour les jours à venir :

Les 5 6 7 : 
Journées Européenne des métiers d'art au Château de Lanoux, à deux pas du Carla-Bayle.
de 11h à 19h, des artisans d'art et artistes vous proposent des démonstrations de leurs savoirs faire, des ateliers adultes et enfants dans un cadre bucolique et en musique.+d'info

Samedi 6 :
18h Vernissage - Soul Papers 2019 - 2nde édition de la très bonne rencontre autour du dessin actuel. Retrouvez cette année le travail de près de vingt artistes à l'espace des Coucarils au cœur du Carla-Bayle !
du 6 au 28 avril - du mercredi au dimanche, de 14h à 18h +d'info

Jeudi 11 : 
17h30 Vernissage - Matthieu Fappani - ENAC
Nous avons eu le plaisir d'inviter Matthieu Fappani au Carla-Bayle il y a trois ans. Il participait au Festival estival et en avait fait l'illustration de l'affiche ! Il expose à l'École Nationale d'Aviation Civile dès jeudi 11 avril ! (vous le retrouverez également en couverture du très fameux Clutch de ce mois) +d'info


Vendredi 12 :
Vernissage 18h30 - Odette Gloria Albistur et Xavier Malbreil exposent leurs travaux à Art+ les Carmes à Pamiers. +d'info


Samedi 13 :
Vernissage 18h30 - Thomas Bigot - Transmission - Galerie du Philosophe - Carla-Bayle
Notre artiste invité du printemps entame un cycle de trois expositions en 2019 à la Galerie du Philosophe autour du son dans l'art contemporain. Rencontre avec l'artiste à partir de 17h30.
Ses installations sonores, Thomas Bigot les crée à partir d'instruments électroniques (circuits électroniques, plaques de cuivres, récepteurs, tubes, nano ordinateurs, haut-parleurs…). Il en fait sa matière première, puis comme un peintre (qu'il
est aussi, soit dit en passant), il compose l’espace sonore, il écrit le son. Il dispose une étendue, il propose une expérience celle de l'écoute. [...]

du 13 avril au 16 juin de 14h à 18h tous les jours. +d'info

Toujours au Carla-Bayle, finissez la journée et ces quinze jours de festivités par la soiré Swing et Electro chez les Ginettes et leurs épicerie générale ! Nickel & Mano puis Niconoise vous ambiancerons jusqu'au bout de la nuit !
Soirée Swing + Set live électro - Les Ginettes 20h +d'info

 

mardi 2 avril 2019

La Dépêche du 29.03.2019

La Rue des Arts s'implique davantage dans la cité

La Rue des Arts en assemblée consolide sa présence dans la cité. / Photo DDM, M.B.

La Rue des Arts en assemblée consolide sa présence dans la cité. / Photo DDM, M.B.
Publié le , mis à jour
La Rue des Arts, c'est l'association qui s'est lancé comme défi de promouvoir l'art en milieu rural. Une ambition qui motive depuis de nombreuses années ses protagonistes, à aller chercher ce qui se fait de mieux en la matière et notamment en art contemporain.
A l'aube de sa 25e saison, l'association souhaite se rapprocher de l'image du village comme cité des arts en Ariège en s'impliquant davantage en direction de tous les artistes carlanais. C'est en substance le message que souhaitait faire passer le président, Bernard Roy lors de l'assemblée générale devant une trentaine d'adhérents : «Au cours de réunions avec les artistes du village, nous avons ainsi été amenés à proposer un renforcement de notre implication dans la cité des arts avec notamment la mise en place d'un site web digne de ce nom, de l'édition d'une brochure centrée sur les artistes mais aussi et surtout l'organisation d'une exposition collective dans la salle d'exposition municipale «Les Coucarils» pendant l'été.»
Ainsi, pour l'année 2019, l'association abandonnera l'appellation de festival d'été pour saison estivale. Bien sûr, l'assemblée générale revenait sur les activités et événements de 2018 mais axait l'attention sur les changements et nouveautés.
En particulier l'emploi en contrat avenir de Nicolas Lorieux, administrateur culturel. «Son contrat s'est terminé le 16 février dernier et les subventions ajoutées à nos recettes propres nous permettent de dégager le financement d'un mi-temps.» Nicolas reste donc en poste et son mi-temps sera complété avec un poste à la fédération Léo Lagrange Arize-Lèze. «Nous allons donc travailler en 2019, reprend le président, à accroître nos recettes en portant un effort particulier sur le partenariat.»
A ce propos, Rue des Arts a répondu à un appel à projet de la Région concernant des interventions dans les lycées, sur le métier de la médiation en art contemporain. Mais aussi des échanges d'artistes avec Huesca en Espagne et pour 2020, avec l'association Le Passe Muraille, pour faire participer le Carla-Bayle à in Situ.
Le président terminait en remerciant les jeunes en services civiques, les institutions qui soutiennent financièrement l'association, son trésorier, Philippe de Watteville et sa secrétaire Kristel Carrier.

La Dépêche du 24.03.2019

https://www.ladepeche.fr/2019/03/24/les-oeuvres-des-ecoliers-a-lhonneur-a-la-galerie-du-philosophe,8087460.php

Les œuvres des écoliers à l'honneur à la Galerie du Philosophe

Les élèves ont mis leur portrait en valeur dans le cadre de l'opération «Les cent centimètres carrés scolaires»./ Photo DDM.

Les élèves ont mis leur portrait en valeur dans le cadre de l'opération «Les cent centimètres carrés scolaires»./ Photo DDM.

Publié le , mis à jour

Les petits artistes du RPI Latou Lèze Terrefort qui comprend encore à ce jour trois écoles : Sainte Suzanne, Saint Martin d'Oydes et Villeneuve du Latou, ont rejoint ceux des écoles de Montaigut-Plantaurel, d'Artigat, du Carla-Bayle et les enfants de l'IME de Venerque-le-Vernet qui eux ont exposé pour la première fois à la Galerie du Philosophe au Carla Bayle. Ils ont travaillé sur des petits formats des 10x10 : des productions artistiques qui font aujourd'hui l'objet d'une exposition. Ce sont des petits tableaux où on peut représenter ce que l'on veut et avec les matériaux que l'on désire : le seul impératif c'est le format. De nombreuses personnes ont été accueillies par Camille Guilhot lors du vernissage qui a eu lieu samedi dernier. Cette dernière a tenu à remercier au nom de l'association «Rue des Arts» toutes les personnes qui ont permis que cette exposition voie le jour. Les élèves de la classe de Corinne Dupont ont décidé de se représenter eux-mêmes. Chacun ayant reproduit son portrait, ils l'ont mis ensuite en valeur avec des couleurs. Les enfants étaient vraiment ravis de pouvoir admirer leurs œuvres dans une galerie où les artistes les plus connus ont aussi exposé.
L'exposition dure jusqu'au 31 mars prochain et la galerie est ouverte tous les jours de 14 heures à 18 heures.

samedi 16 mars 2019

La Dépêche du 16.03.2019

https://www.ladepeche.fr/2019/03/16/a-lecole-des-100-cm2,8071931.php

 À l'école des 100 cm2

Nicolas et Camille, qui a réalisé l'affiche de l'exposition. / Photo DDM, M.B.


Nicolas et Camille, qui a réalisé l'affiche de l'exposition. / Photo DDM, M.B.
Publié le , mis à jour
 
Après les grands, les petits. Pour la cinquième année, l'exposition hivernale de la Rue des Arts, les désormais célèbres «cent centimètres carrés», laisse, après deux mois de représentation, la place aux «cent centimètres carrés» scolaires. Avec les mêmes règles et la même contrainte de format, 10 x 10 cm, les enfants de sept établissements se sont donc penchés sur le problème : faire contenir dans un espace réduit toutes leurs envies, tous leurs rêves et tous leurs espoirs. Pour bien faire, plusieurs techniques qui parfois se superposent : découpage, collage, montage, habillage, coloriage et tricotage. Puis un peu de photo, de peinture, de sculpture. De toute façon, tout est permis. L'événement a donné lieu, comme les années précédentes, à des ateliers dans les écoles, où Camille Guilhot en service civique à l'association ; Nicolas Lorieux, administrateur culturel, et Philippe de Watteville, artiste carlanais, sont allés livrer leurs secrets. «Nous leur avons montré quelques techniques plastiques en réalisant d'abord quelques exemples et les avons guidés dans leurs premiers pas artistiques.» Ainsi, de la petite section de maternelle au CM2, plus de cent enfants des écoles du Carla-Bayle, d'Artigat, de Montégut-Plantaurel, Sainte-Suzanne, Villeneuve-du-Latou, Saint-Martin-d'Oydes et de l'institut médico-éducatif (IME) de Venerque-Le Vernet ont produit plus de 200 petites œuvres, exposées du 4 au 31 mars à la galerie du Philosophe. «La plupart des élèves sont d'abord venus, accompagnés des enseignants, voir l'exposition des grandes personnes et, par la même occasion, découvrir la cité des arts et participer à des ateliers pratiques dispensés par des artistes carlanais», explique Camille. Une forme de médiation et surtout une sensibilisation à la création dès le plus jeune âge qui ne peut que les enrichir. «Et le fait d'exposer leurs réalisations à la vue de tous les publics les valorise et les met en confiance», ajoute Camille.
Exposition visible tous les jours, de 14 heures à 18 heures. Vernissage avec les enfants, les enseignants et les parents le samedi 16 mars, à 16 h 30.

mercredi 6 mars 2019

Assemblée générale



L'association Rue des Arts vous convie à l'Assemblée Générale annuelle qui aura lieu le : vendredi 22 mars à 19h
à la Salle Ronde, Place de l'Europe au Carla-Bayle. N'oubliez pas de prendre connaissance des pièces jointes.

Ordre du jour :
- Présentation du bilan moral 2018
- Présentation du rapport d'activité 2018
- Présentation du bilan financier 2018
- Présentation de la programmation 2019
- Élection du Comité d'Administration pour l'année 2019
- Questions diverses

Pour participer à l'Assemblée Générale, vous devez être à jour de votre cotisation.
Si ce n'est pas le cas et que vous désirez cotiser de nouveau, veuillez nous adresser votre règlement avant l'assemblée générale.
Nous sommes ouverts tous les jours de 14h à 18 h à l'occasion de l'exposition Cent Centimètres Carrés Scolaires.
Vous pourrez régler votre cotisation juste avant l'assemblée générale. Cette dernière débutera à 19h, nous vous demandons donc de venir en avance.

Les membres désirant présenter leur candidature au C.A. doivent être à jour de leur cotisation depuis plus de trois mois, et se manifester avant le 15 mars 2019 au plus tard. N'hésitez pas à nous contacter ou à prendre rendez-vous.

Nous vous rappelons qu'en cas d'empêchement, vous pouvez vous faire représenter par un autre membre de l'association muni d'un pouvoir régulier (en pièce jointe) dûment rempli et signé.

Cette Assemblée Générale sera suivie d'un verre de l'amitié.

Au plaisir de vous voir.

L'équipe de Rue des Arts


Pour une première adhésion, téléchargez votre bulletin ici.
Vous ne pourrez être présent ? Téléchargez votre procuration ici. Attention, un adhérent ne peu pas représenter plus de deux personnes.
Rendez-vous sur Facebook.




lundi 4 mars 2019

Un week-end chargé en prévision le 16 mars !

Dans deux semaines, vous aurez un week-end chargé !

Vendredi 15 Mars au soir : 18h30 - Vernissage de l'exposition Eclat de vert avec la réalisation L'EnVert du décor de Victoria Niki à La salle Espalioux, Rue Jules Amouroux à Pamiers. Exposition organisée dans le cadre de la Biennale Design Vert en collaboration avec Les Mille Tiroirs et l'Institut Supérieur Couleur Image Design (ISCID) de Montauban. +d'info
 Samedi 16 Mars après-midi : 15h - Danielle Wauthier présente Papier chiffon au 128 av. St. Germier à Muret. Exposition organisée par Duniya. +d'info 
 Samedi 16 Mars au goûter : 16h30 - Vernissage des Cent Centimètres Carrés Scolaires à la Galerie du Philosophe au Carla-Bayle. Exposition de travaux scolaires réalisés à la suite des Cent Centimètres Carrés ayant eu lieu de décembre à fin janvier, et à la suite d'ateliers découvertes aux-quels certaines classes ont participé. +d'info

Samedi 16 Mars au soir : 19h - Vernissage de Ghost Park Les Vivants #1 de Yo Yo Gonthier  au centre d’art contemporain Chapelle Saint-Jacques de Saint-Gauden. Projet réalisé dans le cadre d’une résidence de Territoire. +d'info
 Dimanche 17 Mars après-midi : 15h30 > 21h30 Rendez-vous dans la salle obscure du Mas d'Azil pour La fête du court métrage, organisée par Caza d'Oro et La Studiothèque. +d'info

 


jeudi 28 février 2019

La Dépêche du 26.02.2019

https://www.ladepeche.fr/2019/02/26/quatre-sculpteurs-ariegeois-ont-travaille-le-bois-flotte-au-vieux-boucau,8037333.php

Quatre sculpteurs ariégeois ont travaillé le bois flotté au Vieux-Boucau

Les quatre artistes ont quitté leurs montagnes pour la mer. DR

Les quatre artistes ont quitté leurs montagnes pour la mer. DR
Publié le
L'Ariège s'exporte même chez les artistes et en particulier les sculpteurs sur bois.
Connus et reconnus dans le milieu, ils ont été invités à participer à la fête de la Coustille et du bois flotté au Vieux-Boucau, dans les Landes. Ainsi Olivier Ledoux, Eric Glachant dit «Rico» tous deux du Carla-Bayle, puis David Lieuré et Julien Féraud ont eu cinq jours pour travailler des morceaux de bois récupérés par le Sita (filiale de Suez, spécialisée dans le recyclage et la valorisation des déchets) et les exploiter pour en faire des œuvres d'art à coups de tronçonneuse ou avec la lame des gouges.
La sixième édition de cette fête tout à fait originale est un événement propice à dynamiser la tradition littorale autour de ce que rejette la mer.
Didier Bies est le coordonnateur de la résidence d'artistes en charge de l'organisation : «Dans ma quête inlassable de sculpteurs de qualité, j'ai eu l'opportunité de rencontrer ces artistes de renom venus de l'Ariège et de découvrir de belles personnes dans leur environnement et d'apprécier leurs différentes façons de travailler le bois.»
Cette année, les bois cueillis sur la grève en juin sont de belle envergure, des bois qui ont beaucoup voyagé, quasiment blanchis, dépouillés de leur écorce. Les quatre Ariégeois jamais en manque d'idée et chacun dans son style ont ainsi produit avec ces pièces inhabituelles des œuvres remarquables et remarquées.

vendredi 15 février 2019

Cent Centimètres Carrés Scolaires



// RENDEZ VOUS DU 4 AU 31 MARS POUR VISITEZ LES CCC SCOLAIRES ! //

// VERNISSAGE LE SAMEDI 16 MARS À 16h30 //

L’exposition Cent Centimètres Carrés Scolaires est organisée depuis 2015 par l’association Rue des Arts au Carla-Bayle (Ariège) en mars à la Galerie du Philosophe. Faisant suite et écho à l’exposition Cent Centimètres Carrés de décembre-janvier qui attire un nombre toujours très important d’artistes et amateurs d’art, cette manifestation donne l’occasion aux enfants d’exprimer leur propre sensibilité en regard de celle des adultes dans les mêmes limites de format.
Vous pourrez durant le mois de mars admirer les travaux des élèves des écoles de Sainte Suzanne, de Saint-Martin d’Oydes, de Villeneuve du Latou, de Montégut Plantaurel, d’Artigat, de l’I.M.E Pôle enfance plurielle de Verneque le Vernet et enfin de l’école du Carla-Bayle.

jeudi 17 janvier 2019

Carla-Bayle, cité des arts vous souhaite la bonne année !

Merci à Camille, volontaire en Service Civique pour la réalisation de cette très belle vidéo ! Merci encore à Yannick, pour son soutien, sans oublier les artistes du village pour leur implication !
L'équipe de l'association Rue des Arts au nom de Carla-Bayle, cité des arts, vous souhaite tout le meilleur pour cette nouvelle année.

lundi 14 janvier 2019

La Depeche du 03/01/2019

Au Carla-Bayle, le grand succès des petits formats

Expositions - Art contemporain

Au Carla-Bayle, le grand succès des petits formats
Au Carla-Bayle, le grand succès des petits formats
L'idée d'exposer de tout petits formats a accouché d'un grand succès : l'attrait de l'exposition «Cent centimètres carrés», qui dure jusqu'à la fin du mois, ne se dément pas, pour sa septième édition.
Aucunes ne se ressemblent, mais elles ont toutes un point commun : les œuvres présentées jusqu'à la fin du mois par l'association «Rue des Arts», à la galerie du Philosophe, ne font pas plus de cent centimètres carrés. Dix sur dix. C'est la règle (graduée) immuable de l'exposition proposée aux visiteurs et aux amateurs d'art contemporain depuis sept ans, en décembre. Et ça marche plutôt bien. «Nous avons eu beaucoup de monde au vernissage, commente Camille, chargée de l'accueil du public. Et nous avons eu également une forte affluence avant les fêtes de fin d'année». Le petit format attire au moment de finaliser la liste des cadeaux de Noël. Les prix, le plus souvent, sont adaptés au format. Difficile donc de dire combient d'œuvres sont actuellement exposées. Il y en avait plus de 2000 lors du lancement de l'exposition, beaucoup moins aujourd'hui. Ces productions sont dues au travail de 126 artistes, professionnels ou amateurs, séduits par la proposition. «Certains s'inscrivent, puis de désistent, commente encore Camille. La contrainte en rebute certains. D'autres passent avec beaucoup de bonheur de grandes toiles au tout petit format».
(1) A la galerie du Philosophe (place de l'Europe), au Carla-Bayle. Ouvert jusqu'au 27 janvier, tous les jours, de 14 heures à 18 heures. Présentation de près de 2000 œuvres de dix centimètres sur dix réalisées par des amateurs et des professionnels.

Proposée par «Rue des Arts»

Cette exposition est proposée par l'association «Rue des Arts», fondée par des artistes voici plus de vingt ans, pour favoriser le promotion de l'art contemporain, au travers de différentes initiatives. L'association gère la galerie du Philosophe, où elle programme des événements réguliers. Tous les étés durant deux mois, autour de son Festival d'art éponyme, les ateliers d'artistes et les galeries de la cité permettent aux amateurs de découvrir de nouvelles œuvres, de rencontrer et dialoguer avec les artistes présents.
L.G.