mardi 30 août 2016

Article La Dépêche - Dimanche 28 Août 2016

http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/28/2407843-festival-arts-plastiques-poursuit-jusqu-31-aout.html

  Afficher l'image d'origine




Le festival d'arts plastiques se poursuit jusqu'au 31 août
Le festival d'arts plastiques se poursuit jusqu'au 31 août
Le festival d'arts plastiques se poursuit jusqu'au 31 août
Comme beaucoup de villages du secteur, le Carla-Bayle voit dans les années 1960-1970 sa population baisser dramatiquement. C'est vers le début des années 1990 que l'actuel maire, Jean-Luc Couret et sa municipalité font un pari pour le moins… atypique : tout miser sur l'art. Aujourd'hui, ce pari un peu fou est en passe d'être gagné. La belle bastide médiévale compte aujourd'hui une vingtaine de galeries privées où exposent plus de quarante d'artistes. Les effectifs d'habitants atteignent aujourd'hui 777 personnes, et le «Carla» a retrouvé son charme méridional.

Cinq installations à visiter

Une autre initiative a également vu le jour, sous la forme d'un festival d'arts plastiques, qui fête cette année son 22e anniversaire. Sous l'égide de l'association «Rue des arts», on peut encore profiter des cinq installations mises en place en différents lieux de la commune. Nicolas Lorieux, administrateur culturel de l'association, explique : «Si la démarche initiale était de permettre à des créateurs '''d'échapper'' au foisonnant monde de l'art contemporain de la ville rose, et d'attirer un public de passionnés potentiellement acheteurs, l'objectif associatif est aujourd'hui de promouvoir l'art contemporain en milieu rural».
Cette année, le festival d'arts plastiques s'est donné pour thème «Le Portrait en dissidence». Il reste aux amateurs jusqu'à mercredi pour visiter les quatre espaces investis pour l'occasion. Et découvrir au passage le nouvel «Espace culturel des Coucarils» et son ossature interne pour le moins surprenante.
À la «Galerie des Philosophes», place de L'Europe, on découvrira les portraits grand format du peintre Michel Cure. Au «Carré d'art», place aux visages (non moins géants) noirs et blancs du photographe Francisco Artigas. «L'Espace culturel des Coucarils», mis en service en septembre, abrite quant à lui deux expositions : au rez-de-chaussée, une rétrospective des textes du philosophe Pierre Bayle, natif du village. Une grande fresque murale, réalisée par Matthieu Fappani. Lequel Mathieu Fappani expose, lui, à l'étage ses infographies inclassables.
Dernier lieu à découvrir, la «Cavité du Cruzet», où sont mises en scène un ensemble de pièces (sculptures et toiles) de Pierre-Louis Boudra et Wahab Oyebode, prêtés par l'association Gepetto. À l'exception de ce dernier, des médiateurs sont à la disposition de visiteurs pour commenter le travail des artistes.

4 500 visiteurs d'ici la fin du festival

«On peut parler de réussite, notamment grâce à l'accompagnement des médiateurs, analyse Nicolas Lorieux. D'ici la fin du festival, nous devrions les 4 500 visiteurs».
Enfin, n'oublions pas les multiples lieux d'expositions privées que regroupe le Carla-Bayle. Parmi les peintres, sculpteurs, fondeurs, céramistes, l'art brut ou naïf, chacun y trouvera son compte. La fête de clôture du Festival d'été aura lieu le 2 septembre aux alentours de 19 h 30.
Au programme, de la musique, une grande tablée et une grillade espagnole. Artistes, riverains et vacanciers sont invités à apporter viandes, plats et bouteilles.
Visites du mardi au dimanche de 14 heures à 19 heures. 05 67 44 18 01
Nicolas Mahey