samedi 16 mars 2019

La Dépêche du 16.03.2019

https://www.ladepeche.fr/2019/03/16/a-lecole-des-100-cm2,8071931.php

 À l'école des 100 cm2

Nicolas et Camille, qui a réalisé l'affiche de l'exposition. / Photo DDM, M.B.


Nicolas et Camille, qui a réalisé l'affiche de l'exposition. / Photo DDM, M.B.
Publié le , mis à jour
 
Après les grands, les petits. Pour la cinquième année, l'exposition hivernale de la Rue des Arts, les désormais célèbres «cent centimètres carrés», laisse, après deux mois de représentation, la place aux «cent centimètres carrés» scolaires. Avec les mêmes règles et la même contrainte de format, 10 x 10 cm, les enfants de sept établissements se sont donc penchés sur le problème : faire contenir dans un espace réduit toutes leurs envies, tous leurs rêves et tous leurs espoirs. Pour bien faire, plusieurs techniques qui parfois se superposent : découpage, collage, montage, habillage, coloriage et tricotage. Puis un peu de photo, de peinture, de sculpture. De toute façon, tout est permis. L'événement a donné lieu, comme les années précédentes, à des ateliers dans les écoles, où Camille Guilhot en service civique à l'association ; Nicolas Lorieux, administrateur culturel, et Philippe de Watteville, artiste carlanais, sont allés livrer leurs secrets. «Nous leur avons montré quelques techniques plastiques en réalisant d'abord quelques exemples et les avons guidés dans leurs premiers pas artistiques.» Ainsi, de la petite section de maternelle au CM2, plus de cent enfants des écoles du Carla-Bayle, d'Artigat, de Montégut-Plantaurel, Sainte-Suzanne, Villeneuve-du-Latou, Saint-Martin-d'Oydes et de l'institut médico-éducatif (IME) de Venerque-Le Vernet ont produit plus de 200 petites œuvres, exposées du 4 au 31 mars à la galerie du Philosophe. «La plupart des élèves sont d'abord venus, accompagnés des enseignants, voir l'exposition des grandes personnes et, par la même occasion, découvrir la cité des arts et participer à des ateliers pratiques dispensés par des artistes carlanais», explique Camille. Une forme de médiation et surtout une sensibilisation à la création dès le plus jeune âge qui ne peut que les enrichir. «Et le fait d'exposer leurs réalisations à la vue de tous les publics les valorise et les met en confiance», ajoute Camille.
Exposition visible tous les jours, de 14 heures à 18 heures. Vernissage avec les enfants, les enseignants et les parents le samedi 16 mars, à 16 h 30.